Université de Rouen
Cérédi - Centre d'étude et de recherche Editer-Interpréter
IRIHS - Institut de Rechercher Interdisciplinaire Homme Société
Université Paris-Sorbonne
CELLF
Obvil

Édition des Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo - ISSN : 2271-8923

Accueil > Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo > 1867 > Septembre > 26

Bruxelles, 26 septembre [18]67, jeudi matin, 8 h. ½

Bonjour, beau jour, bonheur et petit bonhomme. Qu’est-ce que vous avez à dire à cela ? Que votre rhume est cuit et recuit, que Guernesey reluit à l’horizon, que je vous ai arraché de force une malheureuse robe, dite de chambre, que je vous embête et que vous ne pouvez plus me souffrir. L’avez-vous dit, oui ou non ? Ah ! nom de nom. Si j’en étais sûre, comme je ragerais, comme je vous grifferais et comme je vous dévorerais. Heureusement pour vous et pour moi que je ne crois que ce qui me plaît le mieux, à savoir que votre rhume est guéri et que nous fichons un camp prochain plein de charme et de mal de mer du côté de notre bon petit Guernesey. Cela étant, je suis très geaie ce matin, je me porte comme un diable et je vous aime comme un ange. Je me dépêche de vous le gribouiller pour aller choisir ma robe avant que la couturière ne vienne, et je baise vos quatre petites pattes.

BnF, Mss, NAF 16388, f. 238
Transcription de Jeanne Stranart assistée de Florence Naugrette

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
(c) 2017 - www.juliettedrouet.org - CÉRÉdI (EA 3229) - Université de Rouen
Tous droits réservés.
Logo Union Europeenne