Université de Rouen
Cérédi - Centre d'étude et de recherche Editer-Interpréter
IRIHS - Institut de Rechercher Interdisciplinaire Homme Société
Université Paris-Sorbonne
CELLF
Obvil

Édition des Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo - ISSN : 2271-8923

Accueil > Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo > 1841 > Mai > 28

28 mai 1841

28 mai [1841], vendredi après-midi, 1 h. ½

Vous voilà parti, mon bien-aimé, et avec vous s’en sont allésa la joie et le bonheur de mon cœur. Dès que je ne t’ai plus sous les yeux, mon amour, je suis dans une tristesse et dans un découragement profondsb jusqu’à ton retour. Tous les raisonnements du monde n’y font rien, le son de ta voix, ton regard, un sourire de toi, voilà ce qui me ranimec et me fait vivre. Quand te verrai-je, mon Toto ? Te voilà parti pour bien longtemps peut-être. Je ne suis pas désœuvrée, tant s’en faut et Dieu sait que je ne ménage pas mes mains ni ma peine.

2 h.

J’ai été interrompue ici par Penaillon qui vient de m’apporter les deux seuls foulards qui lui restaient plus deux coupons de toile ; [ illis.] pour une chemise et l’autre pour trois serviettes, montant à 11 F. plus les deux foulards 9 F., ce qui fait en tout 20 F. que je lui ai promis pour le 10 juin. Je lui ai en outre recommandé de m’apporter d’autres foulards blancs si elle en retrouvait d’aussi beaux que ceux-là. Je regrette bien de n’avoir pas été assez à temps pour acheter la demi-douzained, une autre fois je suivrai mes conseils.
Mâtin de chien vous [êtes/étiez  ?] joliment beau avec vos foulards blancs, j’ai bien envie de les garder pour moi, ia, ia monsire matame. Baisez-moi, vieux scélérat, et aimez-moi et je vous ourlerai vos foulards pour la peine. Baisez-moi Toto, je vous aime. Certainement que s’il fait aussi beau et aussi chaud le jour de votre réception qu’aujourd’hui, je mettrai ma robe blanche à la place de votre affreuse robe de foulard [1]. C’est mon opinion, taisez-vous.

Juliette

BnF, Mss, NAF 16345, f. 198-199
Transcription de Gwenaëlle Sifferlen assistée de Florence Naugrette

a) « s’en est allé ».
b) « profond ».
c) « raniment ».
d) « demie douzaine ».

Notes

[1Victor Hugo a été élu le 7 janvier 1841 à l’Académie française, et sa réception est prévue pour le 3 juin 1841. Juliette doit assister à cette séance publique pour laquelle il lui a promis de lui offrir une très belle robe.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
(c) 2017 - www.juliettedrouet.org - CÉRÉdI (EA 3229) - Université de Rouen
Tous droits réservés.
Logo Union Europeenne