Université de Rouen
Cérédi - Centre d'étude et de recherche Editer-Interpréter
IRIHS - Institut de Rechercher Interdisciplinaire Homme Société
Université Paris-Sorbonne
CELLF
Obvil

Édition des Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo - ISSN : 2271-8923

Accueil > Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo > 1879 > Novembre > 26

Paris, 26 nov[embre] [18]79, mercredi matin, 7 h. ¾

Cher bien-aimé, j’espère pour toi et pour moi que tu as bien passé la nuit, ce qui rabiote un peu la mienne qui a été mauvaise d’un bout à l’autre. Je te fais souvenir que c’est demain, jeudi, à deux heures séance au Sénat. En même temps que cet avis je joins sur ta cheminée la convocation imprimée officielle plus une lettre arrivée à la minute même de ton excellent ami Corbon qui te donne avis que ta place t’a été conservée absolument comme elle l’était à Versailles [1] avec le même voisinage de lui, Corbon, ce dont il est bien heureux et bien fier. La même poste a apporté une lettre très pressée et très pressante du maire de la ville de Saint-Denis, le citoyen Gibault, lequel te demande des livres pour la bibliothèque populaire de sa ville et te prie de lui faire savoir quand il pourra les envoyer chercher. Tout cela sans préjudice de toutes les autres lettres courantes.
Cher bien-aimé, je serai bien contente si tu as bien dormi et bien heureuse si tu m’aimes comme je t’aime, de tout ton grand cœur.

[Adresse]
Monsieur Victor Hugo

BnF, Mss, NAF 16400, f. 286
Transcription d’Apolline Ponthieux assistée de Florence Naugrette

Notes

[1Le Sénat siégeait à Versailles depuis 1875. Il a été transféré à Paris qu’à partir du 3 novembre 1879, suite à la loi du 22 juillet 1879 relative au siège du Pouvoir exécutif et des Chambres à Paris.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
(c) 2017 - www.juliettedrouet.org - CÉRÉdI (EA 3229) - Université de Rouen
Tous droits réservés.
Logo Union Europeenne